La prison en République Dominicaine

Publié le par Tina

Je ne voudrais pas casser l'ambiance mais la prison est aussi un endroit où l'on peut se retrouver un jour, pour trois fois rien, un mauvais concours de circonstances, un accident involontaire,  pour avoir été au mauvais endroit au mauvais moment....  et l'expression je fais confiance à la justice de ce pays n'est vraiment pas de mise ici.

Je vais être très optimiste et dire que seulement ! 2 flics sur 3, un juge sur 3, sont corrompus. Les avocats aussi en "croquent" il est très courant dans les tribunaux de se faire aborder par un homme de loi, ce sont toujours les mêmes qui attendent le "client", qui va vous proposer un arrangement à "l'amiable" pour que le juge classe une affaire. Le montant de cette "faveur" dépendra de la gravité de l'infraction ou du délit et de votre bonne tête .....

Je vais vous épargner la liste des cas que j'ai vécu personnellement ou par personnes interposées, mais en vivant ici on a tous dans notre entourage connu des victimes du système, on croise tous les jours des trafiquants notoires ou des meurtriers, qui sortent au bout de quelques mois voir quelques semaines.

Cela n'arrive pas qu'aux autres, et si vous n'avez pas les moyens (et plutôt de gros moyens) de passer à travers les mailles du filet, vous risquez de vivre l'enfer. 

Sur la chaine Espagnole, Atresmedia Television, a été diffusée le 11 septembre 2013 un reportage réalisé par une jeune journaliste ; Alejandra Andrade, "Encarcelados en Republica Dominicana" On y découvre, entre autre, La Victoria, une prison conçue pour 800 hommes, ils y sont actuellement 8000.

Établissement dans lequel tout s'achète, tout se vend, y compris les 4 murs d'une cellule, une paillasse où dormir, bien sûr les protections mais également de quoi manger car tous les jours des milliers de détenus se bousculent pour tenter d'entrer dans un réfectoire où la nourriture infâme n'est pas en quantité suffisante pour que chacun puisse espérer en avoir. 

Publié dans Vie Pratique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article