Inauguration du Malecon de Cabrera

Publié le par Tina

Tout le monde en parlait depuis des semaines ; le Président en personne allait venir …..La ville terminait le plus vite possible tous les travaux en cours, et puis le grand jour est arrivé !!!

Et évidement cela a été étonnant : À la Dominicaine quoi

Il n’y avait finalement pas grand monde sur le malecon, quelques 2-300 personnes il faut dire qu’il n’y avait ni buvettes Brugal, ni musique à fond. Le maire avait fait distribuer ses invitations VIP le matin même, on ne peut pas dire que l’on anticipe beaucoup dans l’événementiel. Rendez vous sans  faute à 16h ! Un premier barrage ; deux files,  les garçons d’un coté, les filles de l’autre, on ne vous demande pas de présenter votre invitation ou une pièce d’identité, pas de fouille non plus, on s’est juste contenté de secouer mon sac et de regarder vaguement ce qu’il y avait dedans.

Second barrage pour accéder à l’espace où est situé le podium. Ballet des officiels, maires, députés, représentants de l’église,  propres sur eux mais pas vraiment sur leur 31. Ceux qui sont arrivés bien avant l’heure munis de leur petit laisser passer…format A4, sont déjà dans le carré VIP, ceux qui comme moi ont une heure de retard (un minimum sous les tropiques) doivent patienter, mais cela aussi c’est une habitude qui l’on intègre facilement. Et puis si je ne rentre pas, je m’en fiche un peu, je veux surtout faire des photos d’ambiance. Ils sont quelques-uns, pourtant, coincer derrière la simple corde, à interpeller bruyamment machin ou truc pour tenter d’accéder au podium, mais pas de mouvement de foule, pas d’exaspération, de toutes façons  personne n’a de listings, ou de consignes, alors…. Après 5 minutes d’attente, et semble t’il  un coup de fil d’un chef de la sécurité qui est dans le cortège…et ne me connait pas, je suis invitée à entrer… toujours pas de fouille on me demandera juste si je suis armée…. 

 

17h30, très léger mouvement parmi la cinquantaine de  personnes de l’entourage présidentiel ; Il arrive !! Là, je vais être transportée dans un feuilleton policier français qui aurait voulu se la jouer série américaine. Autant dire un peu caricatural. Arrivée parfaitement huilée du cortège présidentiel, voitures noires toutes identiques, mais il manque le crissement des pneus. Les body-gardes sont parfaits, visages impassibles, lunettes noires pour certains, oreillettes, talkies, téléphones,  mais je ne sais pas pourquoi ils ne font pas peur.

Le président a un coté papal, il embrasse des enfants et les vieux, ramasse lui-même les lettres de revendications qu’on lui tend, ( ici c’est la coutume, chaque fois qu’un personnalité se déplace si on a une revendication quelconque il faut faire un courrier et le jeu consiste a pouvoir le remettre en mains propres, j’ai des doutes sur l’efficacité du procédé mais bon, je ne suis pas assez dominicanisée peut être) il sourit,  il serre les mains, il ne parle pas.

Le prêtre de Cabrera entame les discours ;  il vente le village, décrit les bienfaits du bon président, la foule applaudit à tout rompre entre 2 amen, puis il se fait tribun ; nous avons deux courbes qu’il faudrait aménager car elles sont le théâtre d’accident de la circulation, hourra des habitants, puis il sort une fiole, bénit le bon président  et le premier rang de  la foule en liesse en passant.

Réponse d’un membre du gouvernement, nous sommes a l’écoute du bon peuple nous allons dans la semaine faire le nécessaire pour les courbes. Bravo crie la foule, le président sourit toujours…

 

Apres la lecture d’un arrêté municipal ! Pour justifier  la remise d’une « merveilleuse » plaque, un bouquet de fleurs offert par une collégienne, Danilo Medina coupe enfin de ruban. Et repart en serrant des mains, en embrassant quelques uns…..

Inauguration du malecon 30 minutes montre en mains.

https://plus.google.com/photos/116056580212534633293/albums/5940957916067369713?authkey=CNyQjIe8zpCeBA

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article